EMDR

Définition & Historique

Que signifie EMDR ?

L’EMDR est un acronyme américain qui signifie Eye Movement Desensitization and Reprocessing, soit en français : désensibilisation et reprogrammation d’un traumatisme par le mouvement des yeux.Il s’agit d’une thérapie brève dont l’efficacité est prouvée dans le traitement du stress post-traumatique. Aujourd’hui, on l’utilise également pour traiter toutes sortes de phobies, dépressions, situations anxiogènes et acouphènes d’origine psychosomatique.

L’EMDR est a été mise au point en 1987 par une psychologue américaine, Francine Shapiro, aujourd’hui membre du Mental Research Institute de Palo Alto. Elle a obtenu en 1994, pour sa découverte, l’un des plus grands prix scientifiques des USA : the Award for Distinguished Scientific Achievement in Psychology.

Eye Movement Desensitization and Reprocessing

Principe

Une technique qui nécéssite la stimulation bilatérale alternée sous différentes formes

La particularité de l’EMDR est la stimulation bilatérale alternée sous différentes formes. La technique initiale consistait à stimuler latéralement les yeux avec un pointeur: on sait que pendant la phase du sommeil paradoxal des mouvements oculaires rapides ont lieu qui auraient pour résultat la réalisation de connexions entre les évènements de la journée et ceux du passé. Le cerveau intègrerait alors l’information de la journée, cependant en cas de traumatisme, ces connections ne se feraient plus. L’EMDR insisterait donc sur ce travail d’archivage non abouti. Le « E » de eye est aujourd’hui obsolète car l’expérience a montré que des stimulations bilatérales alternées kinesthésiques (mouvements et proprioception) ou auditives sont aussi très efficaces. On peut également utiliser les techniques de taping et /ou des sons alternatifs. Ce choix permet de travailler avec le canal qui convient le mieux au patient.

Utilisation clinique

Désensibilisation et reprogrammation dans le cadre des acouphènes

Le traitement est réalisé par plusieurs séries brèves de stimulations (désensibilisation par pointeur ou autres): le patient doit repenser à l’image traumatique ayant déclenché l’acouphène. De nouvelles connections neuronales se font, le travail continue jusqu’à ce que l’événement passé devienne associé à des pensées et des sentiments positifs (reprogrammation). L’EMDR crée un protocole sécurisant.

Désensibilisation et reprogrammation dans le cadre des acouphènes

Résumé d’après le texte initial de Roselyne Giacchero, praticienne EMDR, sophrologue. Membre Conseil OMCNC.

En apprendre davantage sur les actions corporelles et interpersonnelles