Phytothérapie

Définition

Qu’est-ce que la Phytothérapie ?

Le mot phytothérapie vient de l’association de deux mots grecs : Phyton, qui signifie végétal et Therapeia, qui signifie « prendre soin de, soigner ». La phytothérapie est le soin par les plantes. La phytothérapie se définit par l’utilisation de plantes ou de parties de plantes à des fins médicales. La partie utilisée est fondamentale, c’est elle qui contient les actifs, les composés chimiques qui induisent des activités thérapeutiques. Elle peut être la fleur, la feuille, la racine, l’écorce, le fruit, la graine… Comme pour tout médicament, la forme pharmaceutique est importante. Elle peut être une infusion, une décoction, un extrait hydroalcoolique, une gélule ou encore un comprimé et sera déterminée en fonction de la nature hydrophile ou lipophile des molécules chimiques, des actifs que l’on veut extraire.

phytothérapie, le soin par les plantes

De nos jours

La phytothérapie est encore aujourd’hui la médecine la plus utilisée dans le monde

Toutefois, en Occident, vers la fin du XIX siècle, elle connut un net déclin à cause de la synthèse chimique de certains actifs tels que l’aspirine, les antibiotiques, la cortisone. Depuis les années 1970, la population se tourne à nouveau vers le naturel. Au vu de cet engouement, les pouvoirs publics se sont organisés. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et la Communauté européenne ont créé des organismes tels que la Commission E et l’ESCOP, visant à recenser les usages traditionnels des plantes, à les valider scientifiquement et à comprendre leurs mécanismes d’action.

Utilisation thérapeutique

Les plantes aident à créer un nouvel équilibre et soigner certaines maladies

Un mélange de 3 à 7 plantes permet d’agir sur la cause d’une pathologie, qu’elle soit due à un désordre physiologique ou psychologique ainsi que sur ses symptômes. C’est dans cette approche globale de la maladie que la phytothérapie excelle et qu’y réside toute sa force. Les plantes peuvent rééquilibrer un « terrain », soigner des pathologies, agir en complément d’un traitement médicamenteux lourd, soulager des maux incommodants au quotidien. Toutefois certaines d’entre elles peuvent interagir avec des médicaments comme le millepertuis (Hypericum perforatum), posséder des effets secondaires comme la ballote (Ballota nigra) ou être toxiques comme la digitale pourpre (Digitalis purpurea). Il est important de bien les connaître avant de les utiliser.

soigner pathologies phytothérapie

Résumé d’après le texte initial de Pascale Gélis Imbert, docteur en Pharmacie. Membre Conseil OMCNC.

En apprendre davantage sur les actions corporelles personnelles