Aromathérapie

Définition

D’où provient l’Aromathérapie ?

Le terme provient de l’association de 2 mots grecs : Aroma qui signifie « Odeur » et Therapia qui signifie « Soins ». C’est René-Maurice Gattefossé, ingénieur chimiste lyonnais, qui a imaginé ce nom au début du XXème siècle. S’il a inventé le terme, il n’a certainement pas créé la discipline qui existe depuis l’utilisation des plantes par l’homme. Certaines plantes dites « aromatiques » produisent une essence, mélange complexe de centaines de molécules chimiques. Cette essence peut provenir de différentes parties de la plante : c’est l’extraction par distillation, avec entraînement à la vapeur d’eau, qui donnera d’une part l’huile essentielle et d’autre part l’hydrolat ou eau florale.

bienfaits huiles essentielles phytothérapie

Indication thérapeutique

Une thérapeutique qui utilise les essences, les huiles essentielles et les hydrolats aromatiques

Communément, les huiles essentielles sont avant tout perçues comme des parfums. Les odeurs ne nous laissent jamais indifférents, véritables touche-mémoires, elles nous emmènent vers de riches voyages intérieurs. L’odorat est le sens le plus directement lié à la mémoire et aux émotions. Respirez une belle odeur fait déjà un bien fou. Les huiles essentielles ne sont pourtant pas « que » des fragrances, elles ont également une activité thérapeutique reconnue.

Chaque huile essentielle (HE) présente différentes activités thérapeutiques ainsi qu’une potentielle toxicité en lien avec sa composition chimique. Si les propriétés de certaines plantes sont connues depuis des siècles, l’aromathérapie scientifique du XXIème siècle recourt à une méthodologie rigoureuse et se base sur des données scientifiques solides, confirmées par le laboratoire. Les huiles essentielles sont botaniquement définies, chémotypées et biochimiquement contrôlées par chromatographie, avant d’être utilisées en thérapeutique. Les effets secondaires possibles ainsi que les contre-indications médicamenteuses sont aujourd’hui largement répertoriés.

Utilisation clinique

Une utilisation recommandée dans les établissements de soins

En établissement de soin, les huiles essentielles peuvent être utilisées dans quatre cas de figure :

Diffusion d’huiles essentielles dans les parties communes et les lieux de soins

Toucher-détente aromatique

Aromathérapie médicale (protocoles de soins à partir d’huiles essentielles et produits naturels tels que les huiles végétales, l’aloe vera ou l’argile)

Olfactothérapie (utilisée en rééducation, comme à l’hôpital de Garches ou dans le cadre d’ateliers ludiques ou créatifs)

phytothérapie et le pouvoir des huilles essentielles

Résumé d’après le texte initial d’Isabelle Sogno-Lalloz, formatrice, diplômée d’aromathérapie.Ancien Membre Conseil OMCNC.

En apprendre davantage sur les actions corporelles personnelles